Publication d’un livret sur l’ancienne Caserne Commandant Odent de Chongqing

Les canonnières françaises du Yang-Tsé… Ces frêles embarcations voguant sur les milliers de kilomètres du tumultueux et mythique fleuve chinois ont marqué les imaginations des contemporains et les mémoires des marins y ayant servis… Aujourd’hui encore, à leur seule évocation n’imagine-t-on pas des falaises abyssales se jetant dans l’écume d’un rapide ? N’aperçoit-on pas les ombres de nos marins, ces aventuriers à l’assaut d’un fleuve indomptable ?

En août 2019, le passage à Chongqing de M. Claude Jaeck, fondateur et Délégué général honoraire du Souvenir Français de Chine, est notre prétexte pour revenir sur l’épopée des canonnières françaises en Chine et se pencher sur un lieu de mémoire oublié et ignoré : l’ancienne caserne Commandant Odent. Rescapée des soubresauts de l’histoire chinoise et de la spéculation immobilière moderne, rénovée entre 2016 et 2018, aujourd’hui séparée par une affreuse avenue du Yang-Tsé qui n’est plus que l’ombre du fier fleuve Bleu d’antan, que reste-t-il de cette caserne élevée en 1902 par la Marine française… et située à 2500 kilomètres de la mer ?

Pour vous procurer le livret d’une trentaine de pages retraçant l’histoire de cette ancienne caserne contactez notre Délégué général sur WeChat (@ « maurizot ») ou adressez-nous un message sur notre site internet via l’onglet « contact » ci-dessous. Le prix à régler est de 50 RMB, frais de port compris (pour la Chine continentale uniquement).

Source photo : Bernard Estival, les Canonnières de Chine de 1900 à 1945

,